Place de l"activite bouchere dans la filière viande rouge algerienne

M. Sadoud

Resumen


Cette étude vise à étudier l"activité bouchère qui n"a fait jusqu"à présent, l"objet d"aucune étude approfondie en Algérie. Elle nous a amené à nous interroger sur la logique des bouchers assurant l"activité d"abattage ainsi que sur leur mode d"insertion dans les filières viandes bovine et ovine. La méthodologie mise en œuvre s"est basée sur des enquêtes durant deux ans auprès de 36 boucheries. La part moyenne de viande traitée par boucher est de 68,5% pour l"espèce bovine et 31,5% pour l"espèce ovine. Ce sont des unités artisanales de taille petites ou grosses, tendant chacune à une forme de spécialisation adaptée au marché local, reconnue par ses fournisseurs. Les marges dégagées par cette boucherie traditionnelle se trouvent sous l"influence des paramètres qui sont les périodes de grandes consommation (périodes de fête religieuses), ainsi que du niveau d"offre en vif.

Palabras clave


Viande ovine. Viande bovine. Carcasse. Boucher. Marge.

Texto completo:

PDF (Português (Brasil))


DOI: https://doi.org/10.21071/az.v60i230.4682

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.


Copyright (c) 2009 Archivos de Zootecnia



DESCARGA NUESTRA APLICACIÓN PARA SMARTPHONES

Haz click y sigue las intrucciones

Aplicación Móvil y Shorcut para Apple

Copyright

Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento-CompartirIgual 4.0 Internacional.

Editorial

UCOPress. Cordoba University Press (UCOPress Editorial Universidad de Córdoba)

ISSN: 1885-4494